Démaquillant biphase maison

Dédicace spéciale filles : le démaquillant biphase (ou biphasé) fait maison ! L’idéal pour se démaquiller est de procéder en plusieurs étapes, en commençant par de l’huile végétale pure comme j’en ai déjà parlé dans un précédent article. C’est ultra-simple, vraiment divin pour la peau, mais le temps peut faire défaut et ce n’est pas pratique en voyage 😋 Il y avait donc longtemps que j’avais envie de fabriquer mon démaquillant biphase…

Petit rappel de physique-chimie : l’huile et l’eau ne se mélangent pas ! L’huile étant de nature hydrophobe (repousse l’eau), si l’on essaye de mélanger les 2 on obtient une émulsion dite « instable » car les 2 substances se séparent de nouveau si on les laisse au repos. L’huile étant moins dense que l’eau, elle se retrouve au-dessus. C’est la base du démaquillant biphase…

L’intérêt d’un tel démaquillant est de combiner les propriétés de ces 2 « phases » dans un seul produit au lieu de les utiliser successivement comme dans la technique du Layering :

  • Une huile pour éliminer les produits gras tels que les crayons et mascaras waterproof, les fonds de teint, les excès de sébum et les particules grasses de l’air, tous solubles dans l’huile.
  • Une phase aqueuse pour retirer les pigments, poussières et autres matières solubles dans l’eau.

Donc, pour se concocter un démaquillant biphase il suffit de réunir dans un flacon une eau (minérale ou florale) et une huile végétale. Puis, comme pour les démaquillantes biphase du commerce, on secoue bien avant chaque utilisation 🙂

Mon démaquillant biphase

Pour 1 flacon crème-huile de 100 ml  – comme toujours, je choisis des produits bio :

Phase huileuse :

  • 40 ml d’huile d’olive vierge – très adaptée à cet usage, pour toutes les peaux et économique
  • 5 gouttes de vitamine E
  • 5 gouttes d’HE de palmarosa* (facultatif)

Au lieu de l’huile d’olive, on peut utiliser de l’huile d’amande douce, de noisette, de noyau d’abricot, de chanvre ou même de tournesol (vierge, première pression à froid). L’huile de jojoba convient aussi mais compte tenu de son prix, mieux vaut la garder pour les soins traitants et nourrissants.

On peut aussi mélanger plusieurs huiles pour ajuster la couleur, la consistance et l’odeur. Ainsi, dans une recette fabriquée en famille pour une peau mature, nous avons utilisé un mélange d’huile d’abricot (35 ml) et d’huile de rose musquée (5ml).

 

 

Phase aqueuse :

  • 60 ml d’eau florale, d’infusion ou d’eau minérale ou bouillie
  • 5 ml de gel d’Aloe vera (facultatif) – sinon, remplacer par l’eau utilisée en base

L’eau de bleuet est recommandée pour ses bienfaits sur le contour des yeux et l’eau de rose est parfaite pour les soins du visage. On peut les utiliser pures ou les diluer avec de l’eau. On peut même se contenter d’eau minérale (ou bouillie) seule.

Pour une préparation encore plus « nature », on peut aussi utiliser comme phase aqueuse une infusion* :

  • Toutes peaux – y compris peaux sensibles et fragiles : graines de persil, pétales de rose (non traitée), fleurs de camomille romaine (Chamaemelum nobile), fleurs de tilleul (Tilia sp.), feuilles et écorces d’hamamélis (Hamamelis virginiana)
  • Peaux sèches et sensibles : fleurs de souci des jardins (Calendula officinalis), feuilles et fleurs de mauve (Malva sylvestris), rooibos ou « thé » rouge (Aspalathus linearis), feuilles et fleurs de verveine citronelle (Lippia citriodora)
  • Peaux mixtes, grasses et acnéiques : feuilles de sauge (Salvia officinalis), feuilles et fleurs de romarin (Rosmarinus officinalis), fleurs de lavande (Lavendula officinalis), feuilles et fleurs de menthe poivrée (Mentha piperita), thé noir
  • Peaux matures : graines de persil ou de cerfeuil, riches en vitamines et antioxidants (antirides, antitaches et stimulants), pétales de lis blanc (Lilium candidum) particulièrement recommandés pour les taches , thé vert (peaux fatiguées – mon choix), rooibos ou « thé » rouge (Aspalathus linearis)

Là aussi on peut jouer sur les couleurs et les odeurs de la phase aqueuse pour obtenir son soin démaquillant ultra personnalisé 😍

missvanf-blog-demaquillant-biphase-002

Mon choix : huile d’olive + thé vert (photos) pour ses propriétés antioxydantes, la délicatesse de son parfum, sa disponibilité immédiate et son très faible coût. Sinon, j’ai aussi testé l’eau de bleuet diluée avec un peu d’eau minérale (75%-25%).

Pour cette recette, j’ai ajouté l’Aloe vera à l’infusion pour plus de douceur et favoriser l’émulsion, et l’huile essentielle.

Préparation :

Rien de plus simple : on peut tout verser directement dans le flacon, sans mélange préalable (1 minute maxi !). Cette méthode est parfaite si on n’utilise que 2 produits (1 huile + 1 eau ou tisane).

Si l’on utilise plusieurs produits – comme l’Aloe vera en phase aqueuse, des HE ou des mélanges d’huiles en phase huileuse – il vaut mieux préparer chaque phase à part pour qu’elles soient homogènes avant de les mettre en flacon.

Durée de préparation

La durée de préparation varie selon les ingrédients choisis :

  • 1 minute si l’on n’utilise que 2 ingrédients déjà prêts (1 huile + 1 eau)
  • Environ 5 minutes en cas de mélanges préalables
  • 2-3 minutes d’infusion + 1h de refroidissement (couvert) + 1 à 5 minutes pour finaliser si l’on choisit une infusion comme phase aqueuse

Rajouter le temps de préparation (désinfection), sauf si vous êtes prévoyant(e) et que vous avez déjà tous vos ustensiles et flacons désinfectés et prêts à l’emploi…

Le test de la Miss

Ma préparation au thé vert et huile d’olive s’est avéré inouïe :

  • Efficacité redoutable y compris sur une bonne couche de fond de teint et un crayon noir waterproof (photos ci-après),
  • Douceur à l’application et après,
  • Parfum floral et fruité très délicat,
  • Couleur dorée avec un scintillement magique au mélange.

Sincèrement… pourquoi acheter son démaquillant biphase dans le commerce !?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À vos chaudrons…

Faites-vous plaisir, surprenez quelqu’un que vous aimez avec ce produit que vous aurez préparé vous-même et sur mesure !

Rappels !

  • Respecter des mesures d’hygiène strictes : nettoyage du plan de travail, nettoyage et stérilisation des ustensiles et contenants, lavage des mains avant de commencer. Pour gagner du temps, nettoyez et stérilisez les contenants à l’avance 😉
  • Attention aux contre-indications (femmes enceintes notamment) et allergies (*) : renseignez-vous auprès de votre fournisseur !
  • Toujours tester les produits finis sur une zone de peau peu sensible et facile à nettoyer rapidement (dessus de la main ou du bras). Si vous ne constatez pas de réaction (démangeaison, rougeur…) sous 48h, c’est bon !

Le + de la Miss : pour recevoir les recettes du grimoire joliment mises en page et imprimables, abonnez-vous au courrier de la Miss !

Avec Miss Van F. concoctez vos cosmétiques et offrez-leur un écrin à la hauteur : rendez-vous sur missvanf.com.