Mes bases de cosmétiques DIY

J’utilise des produits naturels depuis plusieurs années et je vous livre régulièrement sur mon blog mes recettes de cosmétiques DIY, tests et avis. Mais la question récurrente que vous me posez est « quels produits de base dois-je me procurer? ». Pour fabriquer mes cosmétiques, j’utilise toujours   des produits bio mais je reste vigilante sur la composition car certains contiennent des additifs pas toujours très naturels…

De même pour les recettes de cosmétiques maison: certaines sont compliquées ou à base de produits exotiques, chers, voire chimiques. Renseignez-vous bien, même en bio !

Voici ma liste d’indispensables (bio) pour ma cuisine cosmétique :

  1. Un bon gel d’Aloe vera, incontournable, pour toutes les peaux
  2. Des huiles végétales, vierges, non raffinées, 1ère pression à froid à adapter selon les usages et la peau (mon top 5 plus loin)
  3. De la cire d’abeille, en paillettes ou à râper, pour les baumes
  4. De l’argile surfine, verte et blanche pour moi, pour masques, dentifrice, cheveux, corps, maquillage
  5. Des ingrédients de cuisinevoir plus loin
  6. De l’alcool – 90° ou 70° pour stériliser
  7. Divers ingrédients facultatifs en fin d’article

Gel d’Aloe vera

Connu et utilisé depuis l’antiquité pour, entre autres, ses propriétés hydratantes exceptionnelles l’Aloe vera était l’un des piliers des soins de beauté de Cléopatre ! On peut:

missvanf-blog-bases-gel-aloe-vera-1

N’hésitez pas à en tester plusieurs : j’ai récemment testé un gel bio, de très bonne composition, mais qui a complètement modifié la texture et la couleur de la préparation en raison de la présence de gomme de xanthane.

Huiles végétales: mon top 5

Chaque huile végétale possède des propriétés physiques (viscosité, couleur), odorantes et actives qui lui sont propres et que je vous présenterai une autre fois. Vous en possédez sûrement déjà certaines dans votre cuisine mais attention, choisissez-la de préférence bio et toujours vierge, non raffinée, 1ère pression à froid pour profiter au maximum des propriétés de la plante d’origine.

Voici mon top 5 :

  1. L’huile de Jojoba – En réalité une cire liquide qui fige entre 10° et 15°C et dont le parfum est très doux. Riche en acides gras essentiels et extra pour toutes les peaux: c’est ma préférée pour le visage.
  2. L’huile d’olive – Parfaite pour mon démaquillage, mes baumes nourrissants, mes gommages et comme je cuisine à l’huile d’olive, j’en ai toujours à portée de main.
  3. L’huile de coco – L’une des meilleurs pour la « protection climatique » (froid, vent…) et les peaux très sèches. J’adore son odeur et je l’utilise pour les lèvres, les mains, les cheveux. Quand au monoï (voir les macérats plus loin), c’est LE produit de beauté unique de mon homme !
  4. L’huile d’avocat – Rien que pour mes yeux (baume tout simplegel fraisbaume gourmand et baume léger). Un peu plus chère que les autres, je l’utilise en très petites quantités.
  5. L’huile de noisette – Huile « sèche », base de mes huiles de massage pour les sportifs de la famille…

missvanf-blog-bases-top_5-huiles_vegetales-2

Pour des propriétés équivalentes, vous pouvez préférer une huile plutôt qu’une autre ou encore vouloir en mélanger plusieurs. Mais attention à ne pas faire collection des huiles, qui souvent rancissent. N’hésitez pas à vous renseigner et à lire. Parmi celles que j’utilise peu mais qui sont aussi très bien:

  • L’huile d’amande douce – classique, entre autres pour les massage et les bébés.
  • L’huile de tournesol – excellente huile de base pour les peaux normales à sèches, elle est en plus très économique. Non raffinée, elle a presque une odeur de noisette 😛
  • L’huile d’argan – huile « riche », réputée anti-âge mais chère, assez épaisse et d’une odeur particulière.
  • L’huile d’abricot – huile « riche », recommandée pour les jeunes enfants ou les peaux ternes, ridées.

Haro sur la cuisine

La cuisine regorge de richesses pour notre beauté :

  • Ingrédients à portée de main – à condition qu’ils soient bio.
  • Ingrédients bien moins chers que les ingrédients spécifiques pour cosmétiques !
  • Produits utilisés quotidiennement = moins de risques de péremption .
  • Bases des « recettes de grand-mère » qui ont souvent fait leurs preuves.

Les ingrédients de cuisine que j’utilise le plus souvent pour mes cosmétiques : le vinaigre (« vinaigre de toilette » dont je vous donnerai ma recette), le citron (comme pour mon soin des pieds), le yaourt, certaines épices (comme pour mon masque au curcuma), les farines et les fécules, le marc de café, le gros sel et le sucre de canne non raffinés pour les gommages, de l’eau minérale ou distillée.

De nombreux fruits et légumes surpassent bien des cosmétiques élaborés : avocat (masques capillaires et du visage), concombre ou pastèque (soins du visage), figue (gommage), fraise (anti-âge, anti-tâches, peaux grasses), melon, carotte…

Pour les huiles végétales (toujours bio, 1ère pression à froid, non raffinées), outre les huiles d’olive et de tournesol, on peut utiliser les huiles de colza, pépin de raisin, sésame (non grillée) et germe de blé.

Les ingrédients facultatifs

Avec ce qui précède, vous pouvez déjà fabriquer une gamme assez complète de cosmétiques maison. Vous pouvez compléter votre liste avec d’autres ingrédients dont :

Vitamine E

J’en utilise parfois (qualité cosmétique, en compte-goutte) pour son action anti-oxydante.

Hydrolats et eaux florales

Préparés à base de fleurs ou plantes aromatiques, les hydrolats et eaux florales sont parfaits pour le nettoyage du visage, les masques à base d’argile, les eaux de toilettes et autres préparations aqueuses ou alcooliques. Misez sur l’hydrolat de rose, polyvalent et parfait pour toutes les peaux, depuis les peaux grasses ou à problèmes jusqu’aux peaux sèches et fatiguées. Un élixir pour le visage !

Restez toujours vigilant(e)s sur la qualité et les propriétés de votre produit.

Plantes : infusions, décoctions et macérats

De nombreuses infusions et décoctions de plantes peuvent être utilisées en cosmétique : moins concentrées que les huiles essentielles, elles ont en outre l’intérêt d’être en phase aqueuse, ce qui les rend parfaites pour les lotions du visage et des cheveux.

Sous forme de monoï (macérat de fleurs de tiaré dans l’huile de coprah), mon homme l’utilise depuis plus de 20 ans en après-rasage, après-soleil,  démellant et coiffant, huile de bain, hydratation de la barbe et de la peau. J’en suis dingue 😋

Vous pouvez trouver d’autres macérats (calendula, camomille, carotte…) ou même les confectionner à base de plantes fraîches et d’huile végétale (tournesol par exemple).

Attention au choix des plantes et aux contre-indications:
consultez un herboriste !

Beurres végétaux

Le beurre de karité peut servir aux mêmes utilisation que l’huile de coco mais son odeur est très particulière. Pour les autres, je vous laisse juger.

💡Pour obtenir un baume ou un « beurre », mélangez une huile végétale et de la cire d’abeille et ajustez les proportions pour obtenir la consistance voulue.

Huiles essentielles

Dans ma crème de jour (future article), avec 5 gouttes d’HE, j’obtiens une concentration de 0,5%. C’est une faible concentration car, sans avoir constaté de réactions cutanées (sauf avec l’HE d’Immortelle), mes yeux sont très sensibles aux émanations aromatiques.

Mais dans mon livre de chevet « Créez vos cosmétiques BIO*« , les concentrations d’HE dans les produits pour le visage son recommandées entre 1 et 3%, soit 10 à 30 gouttes pour 50ml. À vous d’adapter les doses, en respectant les précautions d’utilisation… (voir aussi mes autres lectures ici)

Voici les 5 HE  que j’utilise couramment dans mes cosmétiques :

  1. Lavande fine
  2. Tea tree
  3. Bois de hô
  4. Petit-grain ou Néroli
  5. Palmarosa

Attention : les huiles essentielles sont toutes irritantes pour les yeux et peuvent comporter des contre-indications. Ainsi, certaines peuvent avoir des actions « hormonales-like » (similaires aux hormones): attention si vous êtes enceinte ou si vous allaitez…  Dans tous les cas, veillez à vérifier les contre-indication, à ne pas utiliser des HE irritantes pour la peau ou photosensibilisantes (taches, brûlures au soleil) et testez vos préparations.

Lisez attentivement les propriétés et précautions d’utilisations fournies avec vos Huiles Essentielles !

Glycérine végétale

Je m’en suis passé jusqu’à présent, mais c’est un agent hydratant, soluble dans l’eau et l’alcool, qui peut être intéressant dans les soins du visage et du corps.

Bicarbonate de soude

Comme beaucoup, j’ai été séduite par cet ingrédient ultra simple, souvent mentionné dans les recettes de déodorants sans alcool et les dentifrices. Mais je l’utilise de moins en moins en raison de son caractère parfois irritant (déo solide).

En outre, il s’agit d’un sel : dans les dentifrices, son goût est plutôt désagréable et le sel peut facilement passer dans le sang. Attention à l’hypertension ! Ainsi, l’un de mes proches qui se lavait les dents au gros sel depuis plusieurs années, a développé une hypertension oculaire qui a cessé dès qu’il a arrêté cette pratique. Je reste donc prudente sur l’utilisation systématique et à long terme du bicarbonate de soude en cosmétique…

Dans tous les cas, même quand vous utilisez des produits naturels, restez vigilants !

Et les ustensiles ?

Pas besoin de vous ruiner, utilisez des ustensiles de cuisine ! Il suffit de très bien les nettoyer et de les stériliser (eau bouillante, alcool).

missvanf-blog-bases-diy-ustensiles-nettoyage

Pour ma part, j’utilise :

  • Des bols en inox, verre ou céramique.
  • Des cuillers doseuses de pâtisserie en inox et une table de conversion.
  • Un mini fouet cosmétique – ou une fourchette ou un petit fouet de cuisine.
  • Une casserole d’eau chaude pour les préparations au bain-marie.
  • Un mini entonnoir, en plastique car je n’en ai pas trouvé en inox – quelqu’un a une adresse ?
  • Une mini spatule cosmétique ou une spatule de pâtisserie.
  • Des flacons et pots de la boutique évidemment – mais avant je recyclais des mini pots de miel, après stérilisation.

 

*Référence bibliographique : Créez vos cosmétiques BIO – Ed. Terre Vivante – Sylvie HAMPIKIAN, 2007.

À vos chaudrons…

Chaque recette ne prend que quelques minutes à fabriquer : faites-vous plaisir, surprenez quelqu’un que vous aimez avec un produit que vous aurez préparé vous-même et sur mesure !

Rappels !

  • Respecter des mesures d’hygiène strictes : nettoyage du plan de travail, nettoyage en profondeur et stérilisation des ustensiles et des contenants, lavage soigneux des mains avant de commencer. Pour gagner du temps, nettoyez et stérilisez les contenants à l’avance
  • Toujours tester les produits finis sur une zone de peau peu sensible et facile à nettoyer rapidement (dessus de la main ou du bras). Si vous ne constatez pas de réaction (démangeaison, rougeur…) sous 48h, c’est bon !

Le + de la Miss: pour recevoir les recettes du grimoire joliment mises en page et imprimables, abonnez-vous à la lettre!

Concoctez vos cosmétiques et offrez-leur un écrin à la hauteur: rendez-vous en boutique.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer