5 instants zen express

Le stress agit sur notre humeur mais aussi sur l’état de notre peau, de nos ongles, de nos cheveux, sur notre digestion et peut avoir des conséquences plus graves. On aimerait tant « trouver » 1 heure ou même 10 minutes pour souffler, respirer, prendre du recul… Mais on se laisse déborder, on n’a « pas le temps »…

Que diriez-vous de grapiller quelques instants par-ci par-là pour des moments de relaxation express ? Je sais, ces 2 mots paraissent antagonistes. Et pourtant, quand on court partout, que le stress menace chaque minute de notre journée, se dire qu’il « faut » que l’on arrive à dégager du temps ne fait qu’augmenter la pression.

Il y a des années, un médecin que j’avais consulté en état de stress avancé – un Burn-out mais je ne le savais pas – m’a dit très sérieusement : « asseyez-vous, expirez profondément et inspirez lentement ; recommencez 3 fois et ça ira mieux »… Honnêtement ? Je l’ai détesté !!! Mais petit à petit, je me suis mise à profiter d’instants incongrus et à transformer des situations stressantes pour me créer des « bulles » zen :

« Plongée intérieure » : un coup de fil désagréable ? Un rendez-vous qui s’est mal passé ? un courriel détestable ? Pas de réaction immédiate, surtout, sinon c’est l’escalade ! Comme me l’avait conseillé le médecin, je m’assieds, je ferme les yeux et j’expire profondément par le nez en comptant jusqu’à 6 ou 8, une pause de 1 à 2 secondes puis j’inspire lentement, toujours par le nez, en comptant la moitié du temps (3 ou 4). Je recommence 3 fois avant de me reconnecter.

« Grève de l’info » : anxiogène l’information ? Je décrète la grève des News pendant au moins 5 jours – le temps qu’il faut aux médias pour s’essouffler. Je récupère ainsi au moins 30 minutes par jour que je transforme en moments de bonheur : préparation de recettes de cosmétiques maison, gommage maison, jeux de société en famille… Que d’instants agréables gagnés ! Et de toutes façons, il y a toujours quelqu’un qui sera ravi(e) de me tenir au courant…

« Arrêt sur image » : assise dans une salle d’attente, dans le métro ou le tram, ou même en pleine réunion, j’en profite pour faire une « plongée intérieure » (1) mais au lieu de fermer les yeux, je plonge mon regard dans un texte ou je fixe un élément qui m’entoure. Si je suis en réunion, plus celle-ci est longue et plus il y a de monde, plus c’est facile à faire.

MissVanF-montagne-c-missvanf« Orage sur la montagne » : j’allume la bouilloire pour le thé… Mais au lieu de courir partout faire autre chose, je me plante devant, les 2 pieds bien parallèles et dans le prolongement du bassin et je ferme les yeux… C’est une posture de yoga que l’on appelle « la montagne ». Et pendant que l’orage commence à gronder dans la bouilloire, je rectifie ma posture pour qu’elle soit confortable, relâchant les muscles crispés des jambes, des épaules et d’ailleurs. Si des pensées viennent parasiter ma tête, je redirige mon attention vers ce corps immobile, implanté dans la terre et détendu. Un grand soupir et quelques respirations profondes plus tard, l’orage s’est éloigné, j’ai fait une parenthèse zen de quelques minutes et l’eau est chaude…

« Le bambou » : c’est une façon très confortable et relaxante de patienter debout, au supermarché ou dans n’importe quelle file d’attente… La position de base est la montagne (4) mais au lieu de rester immobile ou de me dandiner d’une jambe sur l’autre, j’effectue de légers mouvements de tout le corps, plantée sur mes 2 pieds, comme sous l’effet d’une brise légère. Si la situation s’éternise, je peux relâcher mes muscles et respirer comme pour « Orage sur la montagne ». Et au lieu de m’énerver parce que je « perds mon temps », j’ai encore gagné plusieurs minutes de bien-être !

Évidemment, il ne s’agit pas de séances de relaxation à proprement parler (je vous en parlerai plus tard) mais uniquement d’essayer de mettre un peu de distance avec ce qui nous agresse et de tourner au ralenti pendant quelques temps. Et ça, c’est possible sans forcément s’installer dans une ambiance contrôlée. Il suffit de diriger son attention sur son corps, ses sensations (contact des pieds sur le sol, odeurs, sensations de chaud de froid, sons environnants…), sa respiration, prendre tout ce qu’il y a de positif dans l’instant présent. Facile à dire, pas toujours facile à faire, mais ce qui compte c’est la démarche qui à elle seule fait déconnecter. Même si on éclate de rire, ça fait du bien !

Depuis plus de 6 ans que je pratique le yoga – et je n’y allais pas convaincue d’avance, j’ai compris que le médecin qui m’avait « prescrit » ces mini-séances de relaxation était bienveillant, qu’il voulait simplement m’aider à apprendre à me sentir mieux sans médicaments, que ce type de pratique a réellement un effet bénéfique et que j’aurais dû le remercier au lieu de le haïr.

Vous aussi vous pratiquez d’autres instants « zen express » ?
Dites-nous comment en laissant un commentaire !

MissVanF-Equilibre-zen-missvanf.com

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer